Retour (déjà !!)

L’aventure c’est l’aventure 2

Je reprends la plume :

Strasbourg, Wasselone, Reichstett, Saverne, Phalsbourg puis à nouveau Wasselone, faut avouer que par rapport au tour d’Europe initialement prévu, je suis loin du compte. Mais ne vous inquiétez pas, ma équipe de coordination basée à Strasbourg m’informe tous les jours des conditions météo et du meilleur itinéraire à suivre.

Hier, en fin d’après-midi s’installe à côté de mon emplacement un hollandais en vélo qui fait le périple Pays-bas Suisse. Il monte sa tente minuscule et quand c’est fait, s’ouvre une demi-bouteille de crémant qu’il descend quasi cul sec, enfin quand je dis cul sec c’est sous une pluie tenace. Je lui propose donc de le faire sous mon auvent à l’abri des gouttes . Ce qu’il accepte, je lui propose des stix qu’il refuse préférant ma terrine de pâté forestière (la moitié y est passée) dont il se sert allègrement sur mes cracottes. On bavarde sur son trip vélo avec ses 100 kms journaliers et je lui réponds qu’on est champion du monde. Et ce matin, il démonte tout et s’en va sans que je puisse lui décrocher un bonjour. Curieux les voisins des fois. Bonne route Hans !!

A propos de voisins, en camping ça change tout le temps, les grincheux sont remplacés par les sympas et réciproquement. Ça évite de voir les mêmes tous les jours. Un des avantages du camping charisme .

A propos de camping car, je ne peux m’empêcher de penser parfois que cette aventure est une folie mais à bien y réfléchir je sais qu’on garde plus facilement la mémoire de nos folies que celle des sagesses acquises. Donc je continue. Avec un plan hiver qui se précise (j’ai travaillé pour le 115 et en cas d’urgence absolue, je sais comment ça marche). C’était mon quart d’heure « Philosophie » à regarder mon nombril qui ressemble à des milliards d’autres, donc sans grand intérêt. Là-dessus, je remets les pieds sur terre avec l’obligation (fin de mois) de faire mes comptes financiers. Et je sens que ça ne va pas être le quart d’heure « Humour » mais plutôt « Bonjour Tristesse » comme dirait ça quand.

Grosses bises à toutes et tous et à tchao bonsoir.

Rémy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *